Un appel indépendant aux parasites

Je m'adresse à vous aujourd'hui, Mère-Terre exploitante pour votre avidité et avarice. Je m'adresse à vous aujourd'hui,  jus de confiance humaine suçant infiniment. Je m'adresse à vous aujourd'hui, les consommateurs qui prennent sans rendre. Je m'adresse à vous aujourd'hui, chevaliers cupides et voleurs. Je m'adresse à vous aujourd'hui, preneurs de bains dans de douces eaux grasses de vos propres défauts et de la voie d'ascension d'Âme humaine oubliée. Mon message s'adresse à vous, êtres terrestres et souterrains. Mon message s'adresse à vous, à vos piqûres du sang des autres dans leurs corps et affaires collantes. Mon message s'adresse à vous, au travail d'Esprit qui a oublié, par une paresse bienheureuse. Mon message s'adresse à vous, parasites de ce monde, déraisonnables.

Ou avez-vous oublié ces mots de ses affaires et récompense appropriés? Ou avez-vous décidé que pas pour vous de ce qui on a parlé, cependant pour d'autres, des idiots, sur la bosse de qui vous, des êtres intelligents, pouvez voyager plus loin? Pour les vivants dont on a parlé, mais si vous vivez toujours, je me demande, sur des larmes, la sueur et les souffrances d'autres? Ou avez-vous conclu, par hasard, que l'exploitation d'autres, comme s'ils étaient pour vous du bétail, sera facilement négligée et que vous réussirez à échapper au marteau de punition? Mais qui démontre ces traits bestiaux à la première tournure si ce n'est ceux-là, traitant d'autres comme tel?

Vous n'avez pas assez bu de sang des gens, vos ventres écailleux cultivant constamment? Si vous restez avec vos tentacules des sur les corps spirituels de ceux vivant juste la vie, quand les larmes du ciel commenceront bientôt à les purifier? Vous serez dans un instant parti au lavage, comme des puces minuscules nageant dans des eaux boueuses, au courant d'évacuation d'eau. Mais prédéfini est la voie de ces courants sales, pour toujours vers le bas ils coulent et, ayant un point de non-retour croisé, par grands fonds d'égouts partis au lavage, sanglotant enfin. Mais même les dernières larmes d'entre eux - sont de crocodile, boueuses.

Ou pensez-vous, par hasard, qu'aucune sorte de justice n'est présente dans ce monde et qu'indéfiniment vous pouvez y parasiter? On a donné le temps à chaque vie pour se décider, cependant étant presque déjà écoulé, car sur une nouvelle étape d'évolution de l'univers apparaît et la révision prévue d'actes de chacun n'est  bien sûr pas loin derrière. On accorde la dernière vie avant l'audit mentionné dans le monde épais dans des corps physiques - mais même que la dernière chance pour la survie que vous jetez dans des urnes de façon peu raisonnable et dans une flamme cramoisie commence à brûler et enterrer.

Le sang et les larmes d'autres dans vos mains que vous continuez à garder et comment le présenterez-vous à Dieu lui-même dans Sa Cour? Pour faire des folies de tous ces biens avec vos mains tâchées de sang, mais si vous y parviendrez, je me le demande ? Et dans quelle eau avez-vous lavé vos mains si ce n'est dans les larmes du ciel, de vous, mourants, pleurant? Et le rire de ces larmes, faisant taire les voix de propre conscience et la moquerie vous rend, les astucieux de ce maintien mondial. Si vous savez, ce qui va arriver avec des semblables, je me le demande? Vous devrez bientôt boire des larmes célestes et comme ce serait pénible et amère pour vous, dans la douceur d'avidité et le brouillard de vie d'illusions?

Ou croyez-vous que seulement pour consommer infiniment vous ne pouvez, ne pratiquement rien rendre à ce monde en retour et c'est cela votre ruse la plus élaborée?  Vous pouvez tromper l'homme, mais aucun pouvoir ne peut échapper à la Loi de Justice Divine. La vision et les organes d'audition des parasites atrophient et ce qui arrive avec des aveugles, au rampant de trous, a été déjà dit  il y a longtemps, légitimement. Ce qui restera après vous dans ce monde pour la joie et la consolation d'autres  -  y avez-vous pensé, je me le demande ? Et si un zéro pointé reste silencieusement - le coût n'en serait-il pas plus élevé, je vous le demande ? On donne en fonction des affaires et des actes de chacun.

Vous volez et trompez les gens,  vous considérant comme des intelligents dans ces actions injustes. Ou avez-vous conclu que l'esprit et l'Esprit sont similaires?  La bassesse de vos esprits est devenue illimitée. La paresse de vos cœurs est devenue infinie. L'avidité de vos mains est devenue incalculable. Le destin de vos Âmes est devenu tragique.

Et si la planète va bientôt être purifiée - avez vous pensé, à ce qui sera  d'abord purifié? De temps en temps vous l’estimez vraiment qu'avec le repos de votre conscience obscurcie. Ou croyez-vous que vous pouvez rouler infiniment pour des miles et les miles directement  vers  le chaos et que ce monde subira vos excès? L'excès de civilisations oublié depuis longtemps ne s’est pas souffert et ceux de parasites actuels ne se supportera  pas infiniment. Des larmes d'océans mondiaux vous inonderont, la tornade aérienne  vous dispersera,  des changements de la terre et des échecs vous absorberont, les rayons du  soleil vous brûleront. Vous pousserez alors un cri perçant, mais trop tard pour vous. Le cri sera émis sans aucune raison de votre part. Car on est jugé selon ses propres actes.

Pour quelle raison inconnue) vous rampez toujours sur le sol pendant quelque temps, sans jamais lever les  yeux et admirer le soleil ? Ou vos yeux ne voient la beauté du ciel, ou préfèrent-ils ne pas la voir? Vous rampez vraiment comme des insectes, vous considérant pour le moment comme des forts et puissants sans aucun désir de contempler la magnificence et la grandeur du ciel. Oh, si seulement comme des oiseaux vous pourriez monter librement en flèche, plus d'ailes ceux qui négocieraient pour de viles piqûres! Connaissez-vous  la joie d'oiseaux, chantant à l’aube en louant le ciel? Des célestes azurés, visibles pour eux, en avez-vous vraiment une idée? De la beauté du monde infini vous avez déjà tout oublié, dans les excréments d'égoïsme! Pourquoi n’avez-vous aucun désir de voler comme les oiseaux, car personne n'a été privé de cette possibilité et seulement l'Âme humaine  ferme ces Portes, ouvertes précédemment. Jamais il n'est possible d'exprimer la joie et le bonheur de messagers du ciel en de simples mots! 

Contemplez donc vos voies injustes et faites votre fatal choix, dans la connaissance du séjour des résultats et des causes. Et comment votre égoïsme n'est pas un crime? Et comment vos ailes auto-brûlées ne sont-elles pas votre punition?